La tarte aux noix, Dans la marmite de … Charlotte Laroche

Née à Vieux-Ferrette, Charlotte a ensuite grandi à Biederthal où ses parents s’installent alors qu’elle a 4 ans. Fille unique, elle se souvient d’une enfance très heureuse mais perturbée par la guerre car sa famille devra se réfugier en Suisse. Après son retour en France, Charlotte travaillera pendant deux années à l’Entraide Française, destiné à aider les plus démunis. Après son mariage, avec un douanier, elle voyage au rythme des promotions de son époux. Ils habiteront tantôt à Marseille tantôt à Cèrbère où encore dans une grande ferme que le couple restaure en Haute-Saône. « Nous aimions la bonne cuisine et recevions beaucoup d’amis. Je n’ai pas de spécialités, mais j’aime les bonnes choses! » Et des bonnes choses, elle en connait un rayon, sucrées et salées,  l’eau vous vient à la bouche lorsqu’elle vous parle de ses fameux  éclairs au ris de veau où ses moules farcies, (elle en farci pas moins de 300 pièces lorsque toute la famille est invitée). Après le décès de son époux à l’âge de 52 ans, Charlotte tiendra pendant quelques années avec ses fils et sa belle-fille un salon de thé « Dame Charlotte » à Belfort. Elle y faisait la cuisine « 40 couverts à midi et parfois on faisait 2 tournées » et elle fabriquait toutes les patisseries « je me levais parfois à 3h du matin afin que tout soit prêt ». Charlotte est revenue il a quelques années dans le Sundgau pour soigner son oncle aujourd’hui décédé. Elle y habite aujourd’hui  mais son coeur  est restée à Belfort où elle a longtemps habité, avec notamment quelques voisins de paliers célèbres comme Raymond Forny et Jean-Pierre Chevènement. Aujourd’hui Charlotte coule une retraite paisible et malgré quelques difficiles coups du sort elle a gardé un humour et un dynamisme décapants.Et lorsqu’on lui rend visite, il y a toujours un bon gâteau et une tasse de café pour vous accueillir.

Elle nous livre le secret de sa délicieuse tarte de saison

22465827_p

Tarte aux noix

Ingrédients :
pour la pâte sablée :
250g de farine
1 pincée de sel
125g de sucre en poudre
1 oeuf
quelques gouttes de vanille liquide
125 g de beurre + 20 g pour la tourtière
pour la crème :
250gr de crème fraîche
100g de sucre en poudre
200g de cerneaux de noix
1 cuillère à café de cannelle en poudre
pour le glaçage:
1 blanc d’oeuf
100g de sucre glace
3 cuillères à soupe de kirsch

Réaliser la pâte sablée : Mélanger la farine, le sel, le sucre, l’oeuf et la vanille liquide jusqu’à ce que le mélange s’effrite entre les mains. Incorporer alors le beurre et pétrir jusqu’à obtenir une pâte souple et homogène. Etaler la pâte au rouleau sur 0,5 cm d’épaisseur et en garnir la tourtière de 26 cm de diamètre préalablement beurrée.
Préparer la crème : Dans une terrine mélanger la crème fraîche et le sucre, lorsque le sucre est bien dissout incorporer les noix hachées et la cannelle. Verser cette préparation sur la pâte dans la tourtière.
Faire cuire à mi-hauteur du four pré-chauffé à thermostat 5/6 (160°) pendant 35 minutes environ. Démouler la tarte refroidie.

Glaçage : Battre le blanc d’oeuf à la fourchette avec le sucre glace et la kirsch. Etaler sur la surface de la tarte, décorer avec quelques cerneaux de noix et laisser sècher.

 

 

0 comments on “La tarte aux noix, Dans la marmite de … Charlotte LarocheAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *