Schenkele ou cuisses de dame, Dans la marmite de … Alice Brunner

Vive et pétillante, Alice Brunner enfile encore volontiers, malgré ses 80 ans passés, le costume d’alsacienne de sa jeunesse pour défendre les valeurs et les traditions de notre belle région, qui lui tiennent tant à cœur. Née à Jettingen où elle habite toujours, Alice a tenu pendant 20 ans avec sa maman le restaurant « Au vieux Moulin ». Les deux femmes y proposaient une cuisine traditionnelle faite de plats typiquement alsacien, qu’Alice affectionne tout particulièrement comme la choucroute garnie ou les carpes frites. « J’ai tout appris avec ma mère qui était une excellente cuisinière, elle avait fait une école hôtelière à Belfort. Ce que je préférais c’était sa soupe à la farine, sa Mahlsuppa, et ses bouchées à la reine. » Alice aussi est célèbre pour ses bouchées à la reine que ses amis lui réclament souvent « Je les fais avec quatre sortes de viandes » Toujours en quête de nouvelles recettes « Je découpe tout ce que je trouve » Elle regarde également les émissions culinaires à la télévision. Alice a elle-même participé dans les années 80 à une émission de radio sur Radio France Alsace. Elle donnait chaque semaine, recettes et conseils culinaires, accompagnés d’anecdotes dans l’émission de Yvonne Gunkel. Actrice de théâtre avec la troupe de Henri Fritsch pendant de nombreuses années, elle a également fait partie des randonneurs du Thalbach.

 

Les Schenkele ou cuisses de dames

Ingrédients :

Pour environ 60 pièces

  • 4 œufs
  • 250g de sucre semoule
  • 125g d’amandes en poudre
  • 40g de beurre
  • 1 cuillère à soupe de kirsch
  • 400g de farine
  • 1 pincée de sel

Préparation :

Mélanger les œufs et le sucre. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux. Ajouter le kirsch, le sel, les amandes et la farine. Mélanger rapidement. Laisser reposer la pâte obtenue pendant une nuit.  Le lendemain former de petits boudins. Chauffer l’huile à 190° (Mme Brunner ne réutilise jamais son huile deux fois)  laisser cuire les beignets pendant quelques minutes jusqu’à obtenir une jolie couleur dorée. Egoutter sur du papier essuie-tout et sucrer tant qu’ils sont encore chauds. Se confectionnent en période de carnaval mais peuvent régaler les gourmands tout au long de l’année.

Alice Brunner

0 comments on “Schenkele ou cuisses de dame, Dans la marmite de … Alice BrunnerAdd yours →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *